Suite à notre article sur les plantes dépolluantes pour le sol, il était important de montrer que des plantes depuis des siècles, et même plus, ont la faculté de dépolluer notre organisme humain…

Quelques mètres carrés de potager ou quelques pots ou bacs sur notre balcon feront un merveilleux réservoir de bien-être.

Nous n’avons pas la prétention, bien évidemment, de faire des prescriptions d’ordre médical, mais simplement ici rappeler avec du bon sens les caractéristiques positives pour l’organismes de plantes prises avec modération et un peu de perspicacité…

La PASSIFLORE (PASSIFLORA INCARNATA) pour aider à s’endormir

La passiflore est connue des médecins et des homéopathes. On peut aussi la conseiller en gouttes de teinture mère pour ceux qui préfèrent la facilité

Les principes actifs de la passiflore se trouvent en petite quantité, mais agissent en s’associant les uns aux autres. On y trouve des alcaloïdes, des flavonoïdes, du maltol, de l’isomaltol, des glucosides, de la vitamine C et des tanins.

Ses parties aériennes séchées (fleurs et feuilles) permettent de réaliser des infusions.

 

Le ROMARIN (ROSMARINUS OFFICINALIS) pour un démarrage tonique !

De ce romarin à l’odeur puissante qui décore nos garrigues méditerranéennes HIPPOCRATE disait déjà qu’il contribuait à « drainer la bile », stimulait l’organisme et l’élimination urinaire.
Il est facile (comme le thym ou la sauge) de le cueillir soi-même en prenant soin de ne pas le récupérer trop près des voies routières et donc pollué.

Si on a un romarin de bonne qualité, son infusion est une bonne façon de commencer la journée, stimuler son métabolisme hépatique et même ses fonctions cognitives.
Certaines personnes traitent leurs migraines chroniques par la consommation régulière d’une tasse d’infusion de romarin le matin et le midi.
Il n’est pas conseillé d’en prendre le soir car son effet stimulant peut ralentir l’endormissement.

Le THYM (THYMUS VULGARIS) le désinfectant végétal

Comme le romarin dans le paragraphe précédent et la sauge, les buissons de Thym commun parsèment la Provence. N’hésitez pas à en cueillir quelques branches pour vous préparer d’excellentes tisanes toniques et désinfectantes en début de journée (mais attention, à cause à la pollution de l’endroit où vous le cueillez).
Il est bien adapté aux pots et jardinières.

L’infusion de thym est un désinfectant général et plus particulièrement bronchique et pulmonaire.

Le thym est également un antiviral : herpès, zona, varicelle, mononucléose, rhume rhinite…
En cas de grippe on peut alterner des infusions de thé vert et de thym (avec des doses de vitamine C et des oligo-éléments de cuivre).

Avec l’Echinacea, la propolis, l’Ispaghul et les huiles essentielles de thuya et d’eucalyptus, il fait partie des traitements naturels d’infections ORL ou pulmonaire.

On peut même l’inhaler …La vieille méthode de la serviette au-dessus du bol fumant fonctionne très bien.

Le TILLEUL (TILLIA TOMENTOSA) l’arbre qui endort.

Se promener et s’arrêter sous un tilleur en fleur : L’odeur et l’endormissement sont garantis.
Soit dans son jardin, soit en ville près de chez soi, si l’on possède des balcons en ville, il est bon de cueillir ses bienfaits.

L’usage de l’Aubier de Tilleul se pratique en décoction comme drainage des lithiases rénales et vésiculaire.
Toutefois, l’utilisation des bourgeons de tilleul est essentiellement la forme que nous conseillons, souvent associée aux bourgeons de FICUS CARICA à la fois comme anxiolytiques naturels, antispasmodiques, déstressant et décontracturant.

Le PISSENLIT (TARAXACUM DENS LEONIS) pour les faiblesses hépatiques et la constipation

Tout le monde connaît le Pissenlit commun, dénommé « Dent de Lion » et sa fleur dont la saison, certes courte, ne permet malheureusement pas de faire longtemps de délicieuses salades.

Il est particulièrement apprécié en cas d’insuffisance hépatique et biliaire et même de lithiases biliaires où il peut être associé à l’Aubier de Tilleul en décoction comme nous l’avons abordé précédemment
Avec le CHARDON et la CHELIDOINE, il aide à détoxiquer le circuit hépatique après un traitement lourd. On le trouve dans de nombreuses formules de drainages en basses dilutions, lorsqu’il était encore facilement disponible en pharmacie. Il s’oppose à la constipation, aide à calmer certaines douleurs abdominales ainsi que les flatulences.

La POMME DE TERRE, (SOLANUM TUBEROSUM), contre l’acidité digestive

Le jus de pomme de terre est proposé pour aider à lutter contre les acidités de l’estomac et en complément du traitement des ulcères gastriques.

Trois fois par jour dans un peu d’eau avant un repas avec une petite cuillère de bicarbonate de soude je jus de pomme de terre favorise la digestion, diminue les douleurs même en cas de cicatrisation d’ulcère.
La classique intoxication à la « solanine » que tout le monde connaît provient de la prise de pommes de terre verdies, en particulier de leurs germes et tubercules après exposition prolongée à la lumière. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas donner de pommes de terre à votre animal de compagnie.

Le PALMIER NAIN (SABAL SERRULATA) pour l’hypertrophie de la prostate

Le fruit du Palmier Nain d’Amérique du nord (ou SERENOA REPENS) est le composant principal d’un médicament proposé contre l’hypertrophie de la prostate validé par de grandes études scientifiques et très répandu.
Le vieillissement hypertrophique de la prostate concerne environ un homme sur trois, après la cinquantaine et se manifeste par des envies fréquentes d’uriner ainsi que des douleurs et des difficultés à la miction. Contrairement à d’autres le SABAL SERRULATA n’a pas d’action sur la sécrétion de testostérone donc sur la libido.

Parmi les nombreuses espèces de palmier nain existantes, le SABAL, également appelé chou palmiste ou palmier de Floride est réputé pour ses vertus médicinales.

Polysaccharides, stéroïdes et flavonoïdes entrent dans la composition de la plante. Elle contient également des acides gras oméga-3 ainsi que des vitamines, dont notamment la vitamine E.

On utilise les baies que l’on a séchées pour les préparations médicinales. Ces fruits ont un léger goût de savon quand on les consomme.

L’ORTIE (URTICA URENS) une bonne soupe de Grand-Maman pour notre santé

On l’appelle aussi « petite ortie » ; elle se trouve absolument partout : dans nos campagnes bien sûr, dans les jardins aussi.
Cette Ortie Urticante a des vertus toniques, dépuratives, reminéralisantes, antianémique et décongestionnante pour la prostate.
L’ortie est riche en flavonoïdes, en fer, en calcium, en potassium, en magnésium ainsi qu’en vitamine A et C. Les racines contiennent des phytostérols.
On peut, [On peut On surtout, en fin d’été, préparer une cure de soupe d’orties.
Les différentes recettes ne manquent pas, mais il est inutile de rajouter systématiquement de la crème ou de la pomme de terre pour faire une bonne soupe. En revanche, un peu d’ail, d’oignons, du persil, du poivre et du curcuma, sont les bienvenus et apporteront leurs vertus propres.
C’est excellent et constitue un bon drainage avant votre cure de raisin de septembre.

La VALERIANE (VALERIANA OFFICINALIS) calme le système nerveux central et le système périphérique

La Valériane exerce une action sédative et dépressive sur le système nerveux. Elle ralentit également le rythme cardiaque. Elle est aussi appelée parfois « Herbe à chats ».

On peut la mélanger à d’autres plantes comme la MELISSE, la PASSIFLORE ou le HOUBLON. Elle est conseillée en cas d’insomnie à la suite d’épuisement nerveux.

On la trouve dans de nombreux compléments alimentaires et cet effet secondaire gagne donc à être connu. Celle plante connait un succès grandissant depuis quelques années ; elle est reconnue pour soulager la nervosité et l’anxiété et pour ses propriétés inductrices du sommeil.

La PENSEE SAUVAGE (VIOLA TROCOLOR) un antalgique et un anti eczémateux

La richesse en acide salicylique de cette Pensée Sauvage en fait un antalgique articulaire qui peut venir compléter les effets de certains médicaments ou d’anti-inflammatoires.
Dépurative, diurétique et stimulante du métabolisme et des éliminations, elle est préconisée pour favoriser l’évolution des eczémas secs et suintants, des acnés et des croûtes de lait.

Elle permet aussi de favoriser les éliminations bronchiques et expectoration.
Elle a des propriétés curatives contre les démangeaisons, les refroidissements induisant de la fièvre et les inflammations de la gorge. On lui reconnaît aussi des vertus dépuratives, cholérétiques et sédatives.

Laisser un commentaire