POTAGER EN VILLE VOUS INVITE A ANTICIPER
LE MONDE AGRICOLE DE LA DEUXIEME PARTIE DU XXI° SIECLE  

« LES FERMES VERTICALES »
Réalité ou utopie du XX° siècle

En guise de liminaire un peu provocateur nous pouvons prendre connaissance du projet de l’architecte français Vincent CAILLEBAUT pour l’aménagement d’une partie du XIII° arrondissement de PARIS :

Tout le contexte vient de l’analyse de la population mondiale à venir d’ici 2050 :

  • 9 milliards d’êtres humains
  • 80 % de citadins.
  • Développer les cultures maraîchères dans des tours géantes serait une des solutions pour nourrir tout le Monde en 2050 :
    En fait, la notion d’Agriculture Verticale est théorisée en 1999 par le Microbiologiste américain Dickson DESPOMMIER Professeur à l’Université de COLUMBIA.
    A l’époque l’ONU prévoyait pour 2050 3 milliards d’habitants de plus et surtout 80 % d’urbains citadins ! Avec les techniques actuelles de l’agriculture il calcule alors le besoin d’1 milliard d’hectares de plus soit à peu près la surface du CANADA ! Cette situation serait désastreuse pour nos Ecosystèmes, centres de Vie ou Biomes.
    80% des terres arables sont exploitées à ce jour, il faudrait raser des forêts entières et remplacer ces forêts par des champs : => une catastrophe annoncée pour la Biodiversité ! C’est pour cette analyse, en somme évidente, que depuis le début des années 2000, l’ONU encourage très fortement l’Agriculture Urbaine
  • – Plantations sur les toits
  • – Jardins partagés et collectifs
  • – Terrasses et cours
  • – Aménagement des friches industrielles
    Et…
    – Plusieurs étages de cultures dans les Villes…

La ferme verticale mais qu’est-ce ?

 Un immeuble ou les fruits et légumes sont plantés à grande échelle
Les végétaux y poussent sur un substrat de billes d’argile + sable + de la laine minérale.
Culture par hydroponie et une irrigation par goutte à goutte avec une eau pure et des nutriments rajoutés ; bien sûr par choix cela peut et devrait être d’origine biologique.

Ces serres géantes présentes des avantages essentiels pour l’environnement :

  • L’eau non absorbée est recyclée : 7O % de gain d’eau par rapport à l’agriculture conventionnelle
  • Pas de pesticides ni insecticides
  • Pas d’aléas climatiques
  • L’éclairage artificiel à LED renforce le soleil naturel avec un faible coût d’énergie
  • D’autres avantages sont notables :
  • Rendement 4 à 6 fois > agriculture terrestre
  • Réduit l’impact négatif de l’urbanisation
  • Réduit les coûts de transport
  • Réduit les risques sanitaires
  • Font appel aux énergies renouvelables : solaire, éolien, compostage,

Remercions Dickson DESPOMMMIER pour sa réflexion !

Ainsi, Dickson DESPOMMIER pense qu’une ferme de 30 étages peut nourrir 50 000 personnes !

Notons à ce sujet l’expérience de THE PLANT à CHICAGO en 2010, avec 24 000 m²

Voir : http://plantchicago.org/tour/

Nous citerons ensuite quelques projets qui ont été menés par le Monde :

Projet de Vincent CAILLEBEAU en CHINE à SHENZEN :

 

Ou à NEW YORK U.S.A:

Déjà à ce jour, 300 fermes verticales vivent de par le MONDE :

 EUROPE, USA, CANADA, AMERIQUE DU SUD comme celle de AEROFARMS à NEWARK

Sur le plan technique, hors toute appréciation philosophique ou culturelle, nous pouvons projeter le fait qu’avec 200 fermes de 20 étages chacune la ville de NEW YORK pourrait être autosuffisante en nourriture en 2050 :

Laisser un commentaire